Le pouvoir surprenant des questions

Peu dans les organisations s’interrogent sur leur capacité et celles de leurs cadres à poser les « bonnes  » questions. Maîtriser la formulation, enrichir les investigations, investir dans l’émotion de l’échange permet de rendre nombre de « conversations » plus productives. A LIRE ICI

 

L’happycratie ou la dictature du bonheur

Dans la série des injonctions, celle du bonheur au travail est prégnante. Elle se traduit par des aménagements de locaux, des espaces ludiques en particulier, pour faire que chacun se sente bien sans que pour autant les comportements humains ne soient empreints de bienveillance ou d’empathie. Attention aux effets de mode et à la démagogie! A lire ICI

 

Bureaucratie: toujours plus?

François Dupuy, sociologue, dans Liaisons Sociales de novembre 2018, nous livre son analyse de l’entreprise et du rapport au travail. Le constat d’un faible taux d’engagement dans le travail se renforce lié à une sorte d’incapacité à sortir des lourdeurs du contrôle au profit de la confiance. En contradiction totale avec la quête de flexibilité, d’entreprise « libérée », de bonheur au travail… »La bataille des talents va se perdre au profit du rêve de la start up »…A lire ICI

 

L’industrie de la transformation: ça ne marche pas!

Comment gérer la résistance au changement? Comment prendre en compte les idées des collaborateurs? Philippe SILBERZHAN, professeur à l’EMLyon Business School et chercheur associé à l’Ecole Polytechnique nous accompagne, avec unes critique acerbe des missions de consultance ancien modèle. A lire ICI

 

Baromètre « bien-être au travail » La Gazette des Communes/MNT : des progrès à faire en management !

La Gazette des Communes vient de publier son neuvième baromètre « bien-être au travail » en partenariat avec la MNT et le moins que l’on puisse dire, c’est que la tendance constatée ces dernières années, d’une dégradation de la qualité de vie au travail, malgré le fort attachement aux métiers exercés dans la fonction publique territoriale, ne semble pas prête de s’inverser avec toujours cette insuffisance managériale, qui reste un point faible et qui fera sans doute l’objet de propositions dans le rapport sur la fonction publique, que la Députée Emilie CHALAS a rédigé, et auquel l’ADT-INET a participé, au travers d’une audition à l’Assemblée Nationale. A lire ICI

 

Le rapport de l’Assemblée Nationale sur la fonction publique publié !

Publication du rapport de l’Assemblée Nationale « Tome 2: gestion des finances publiques et des ressources humaines, fonction publique », rédigé par la Députée Emilie CHALAS. La deuxième partie est consacrée au management, avec une sous partie consacrée à la culture managériale, qui met notamment en évidence la nécessité de renforcer l’offre de formation en management pour tous les encadrants. Elle propose ainsi de porter à hauteur de 30% le volume des formations du CNFPT destiné aux agents de catégorie B et C. A lire ICI

 

Share.

Comments are closed.