Edito du président


Managers territoriaux de la transition

L’ADT-INET au service la transition territoriale, la tête, le cœur et le corps…

L’association des dirigeants territoriaux et anciens de l’Institut national des études territoriales occupe une place singulière dans l’éco système professionnel local. Elle met en mouvement les cadres territoriaux sans référence à leur appartenance à telle ou telle catégorie ou à telle fonction ou encore à leur exercice dans tel ou tel niveau de collectivité. C’est une exception, une richesse héritée et entretenue mais surtout un passeport, une boussole pour aborder les temps présents et à venir.

Cette originalité s’est enrichie d’une autre source d’énergie. Depuis 3 ans et la publication de notre manifeste « Anthropocène et pouvoir d’agir des dirigeants territoriaux », l’ADT-INET mobilise tous les cadres territoriaux en vue de développer et de soutenir concrètement leur engagement décisif en faveur de la transition écologique et sociale des territoires que nous servons.

Chacun le sait, chacun le dit, du plus haut niveau des expertises scientifiques et du plus haut niveau de la République, comme du plus proche niveau du terrain, le rôle des collectivités territoriales est déjà crucial et le sera à coup sûr. La tâche est immense, complexe et de longue haleine. La réussite de la transition sera collective ou ne sera pas. Elle nécessitera des transformations radicales des esprits et des actions.

Encore faut-il réunir de nombreuses conditions de réussite. Certaines tiennent aux élus que nous conseillons et dont nous préparons et exécutons les décisions. D’autres relèvent plus directement de notre responsabilité professionnelle. D’autres encore tiennent à la qualité des relations que les parties prenantes du territoire, collectivités et agents publics y compris, entretiennent entre elles dans la diversité des situations.

Ensemble dans la compréhension, ensemble dans la remise en cause des modèles de fuite en avant irresponsables qui détruisent plus qu’ils ne créent, ensemble pour la création de nouveaux modèles enfin soutenables et équitables. C’est le sens de notre engagement résolu au sein du Comité 21, le comité français des acteurs du développement durable. C’est aussi le sens de notre engagement constant de coopération active avec tous les autres acteurs de l’écosystème local.

Notre priorité est claire. Pour réussir à relever ces défis, les compétences des cadres territoriaux doivent évoluer fortement et rapidement, côté tête mais aussi côté cœur. Les défis inédits de l’habitabilité de la Terre pour l’ensemble du vivant dont fait partie l’humanité, déjà altérée et menacée directement et indirectement, ne seront pas relevés à l’aide des seules armes habituelles. On ne résout pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés.

Nous prenons notre part sans nous économiser ! Nous sommes résolument et concrètement engagés au côté du CNFPT et de l’INET en particulier. Nous avons œuvré en partenariat à la création et à la réussite du cycle supérieur de la transition (CST) dont la qualité a été unanimement saluée le 14 décembre 2022 lors de la cérémonie des 25 ans de l’INET. Mieux encore, le ministre de la transformation et de la fonction publiques a pris en exemple la qualité du CST pour illustrer publiquement la pertinence de la production pédagogique de l’INET et le caractère irremplaçable de cet établissement de formation dédié aux cadres supérieurs territoriaux, enterrant aussi toute idée ou tout fantasme de fusion avec l’INSP.

A nous tous de jouer maintenant.

Contribuer à la performance publique réinventée au service de la transition des territoires. Avec des valeurs du service public chevillées au corps.

Proposer un alignement tête-cœur-corps aux cadres territoriaux en recherche légitime et réconfortante de compréhension et de sens, de valeurs reforgées, d’énergie, de désir et de pouvoir d’agir.

Faire profiter à tous de nos ressources et valoriser toutes les réussites territoriales.

Voilà notre vocation. Voilà le sens et la réalité de notre action.

Bruno Paulmier, président de l’ADT-INET


Prenez une bonne dose de métier, une certaine quantité d'art et un peu de science, vous aboutirez à un travail qui est avant tout une pratique. Le management est efficace quand il permet à l'art, au métier et à la science de se rencontrer
Henri MINTZBERG


Actualités
0

Revue de presse – Mai 2022

Les élus locaux veulent plus de formations pour relever les défis de la transition écologique ! Pour commencer cette…

Cliquez ici pour voir tous les articles proposés