flyers-download

 

Edito de la présidente


photo-cpsoret

L’année 2019 débute dans un contexte de rupture. Le débat sur la citoyenneté fait rage et la parole des experts et des « élites » est mise en cause. La démocratie représentative est mise à mal au risque d’une montée des extrêmismes. Les inégalités sociales se creusent. La transition écologique s’impose. Le numérique révolutionne les modes de vie et télescope les organisations.   Les échanges sont vifs autour de la singularité technologique, ce risque de bascule  lié à l’irruption de l’intelligence artificielle dans les foyers et les entreprises, avec des algorithmes auto-apprenants. Les millenials ont des attentes spécifiques au sein des organisations et amènent salutairement à revisiter les modes d’apprentissage et de décision en se basant sur une plus grande autonomie des collaborateurs et un climat de confiance reconsidéré. Les élus, les hommes et  les femmes territoriaux  qui les accompagnent sur le terrain sont tenus d’absorber tous ces défis. A charge pour eux de devenir des animateurs de territoire,  de faire lien avec les populations et tous les corps intermédiaires, de produire des services de qualité avec des stratégies d’évaluation des politiques publiques si possible englobantes (tenant compte des enjeux financiers, économiques, environnementaux, sociétaux) et surtout de faire « société » en régulant les inégalités. Le tout en respectant des normes de plus en plus draconiennes qui génèrent de fait une  bureaucratie rampante. Sur fonds de concepts d’adaptabilité à l’incertitude, d’agilité organisationnelle, de transversalité accrue, de design thinking et autres méthodes porteuses de créativité et de co-conception. Autant dire que la tâche est immense . Gageons que les perspectives ouvertes par Joël de Rosnay, prospectiviste avisé, qui prône une intelligence augmentée grâce à l’intelligence artificielle, se réalisent pour  aider à produire une action publique de qualité. Le terreau est favorable grâce aux valeurs portées par les agents publics. Formons le vœu que le futur projet de loi sur la fonction publique permette d’accompagner, sans casser un système existant qui a ses vertus, toutes ces évolutions majeures.


Prenez une bonne dose de métier, une certaine quantité d'art et un peu de science, vous aboutirez à un travail qui est avant tout une pratique. Le management est efficace quand il permet à l'art, au métier et à la science de se rencontrer
Henri MINTZBERG


Actualités
0

La famille territoriale en deuil…

Difficile de trouver les mots justes pour décrire ce que nous avons ressenti à l’annonce de l’effroyable assassinat dont notre…

Cliquez ici pour voir tous les articles proposés