Capture d’écran 2014-09-18 à 22.25.32La 2ème édition du Symposium co-organisé par l’Adt-INET et le Laréquoi de l’Institut Supérieur de Management de l’Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, dirigé par le Professeur Annie BARTOLI, vient de s’achever.

Un grand merci au doyen de l’Université de Versailles, Saint Quentin en Yvelines, Jean-Luc VAYSSIERE qui a accueilli cet événement, ainsi qu’au Président de la Communauté d’Agglomération de Saint Quentin en Yvelines, Michel LAUGIER, tous deux présents à l’ouverture et dont le soutien logistique et financier a été indispensable à l’organisation de cette manifestation, signe que les partenariats sont importants pour innover.

La thématique choisie cette année, « pour un management social et solidaire », après celle du « management de la coopétition », s’inscrivait cette fois encore dans une démarche d’exploration entre chercheurs en management et praticiens territoriaux, sur les nouvelles formes de management que nos organisations pourraient adopter dans les prochaines années, en restant à la fois proches des valeurs émergentes de la société, de celles du service public local, tout en anticipant les grandes évolutions qui impactent nos métiers de dirigeant territorial.

Un défi à relever, car les travaux de recherche sur le management des organisations de l’Economie Sociale et Solidaire sont peu nombreux. Par ailleurs, les collectivités territoriales travaillent certes depuis longtemps avec les entreprises de ce secteur, dans le cadre notamment du développement économique des territoires, pour autant il y a peu d’échanges de pratiques sur les modes de gouvernance internes et externes entre 2 secteurs qui répondent pourtant tous deux à une finalité d’utilité sociale, répondre aux besoins sociaux, faire du lien social un élément de construction du « mieux vivre ensemble ».

Le bilan de cette journée de réflexion, placée sous le regard attentif et expert de notre Grand Témoin, Françoise BERNON, Déléguée Générale du Labo de l’ESS, un think tank dédié à la promotion de ce secteur, confirme que les objectifs ont été atteints !

Les débats ont été très riches entre les chercheurs du Laréquoi, Christelle PERRIN, Mourad ATTARCA, Christophe ASSENS, et Charlène ARNAUD qui se sont livrés à un exercice d’auscultation du fonctionnement interne des entreprises de l’ESS, et les représentants d’ entreprises emblématiques de ce secteur, telles que la MACIF, représentée par Geoffroy MICHEL, Responsable de la Vie Mutualiste et des relations institutionnelles, le Crédit Coopératif, représenté par son DRH, René DESBIOLLES ou encore la Fédération des Associations A.I.D.E.R, représentée par sa Directrice Isabelle LEMAIRE.

Ces professionnels de l’ESS ont détaillé les modes de gouvernance de leur entreprise, les valeurs qui les animent et ils ont été en mesure de nous faire partager leur enthousiasme, leur dynamisme, les paradoxes qui animent aussi les dirigeants d’organisations soumises à des objectifs de performance économique, mais qui démontrent une grande agilité et une capacité de résilience étonnante, qui leur permet aujourd’hui de créer de la valeur ajoutée, tout en respectant les valeurs humaines qui sont leur ADN.

Etaient également présents bien entendu tout au long de la journée, des dirigeants territoriaux, à la fois avides d’échanges de pratiques et de partages, mais également fiers de montrer que leur collectivité sait aussi mettre en pratique un management différent, encore difficile à qualifier, car nous manquons de concepts pour cela, mais qui s’apparente à ce que l’on a appelé, ce « management social et solidaire ». Un grand merci donc à Alain BLUM, Responsable de la Mission Développement Economique et Solidaire au Grand Lyon, qui nous a fait partager les valeurs de sa collectivité et les multiples initiatives qui sont aujourd’hui expérimentées dans cette collectivité pour tisser des liens serrés entre le secteur de l’ESS et celui des collectivités territoriales, avec une approche très transversale des politiques publiques.

Nous avons également mesuré à quel point les liens entre nos collectivités et le secteur de l’ESS sont essentiels pour animer les territoires et assurer un développement économique en proximité. Pour preuve, le travail remarquable du RTES (Réseau des Collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire), animé par Jacques DUGHERA qui nous a présenté le dispositif des PTCE (Pôles Territoriaux de Coopération Economique) qui sont un bel exemple de partenariat entre acteurs des territoires pour mobiliser l’activité économique au plus près des besoins des habitants.

Notre association était bien entendu également présente en tribune, notre Vice-président Bruno PAULMIER, DGS de Niort, une ville dont le territoire est particulièrement ancré dans le secteur de l’ESS, est venu présenter une démarche exceptionnelle de management soutenable, innovant, qui permet de concilier à la fois éthique et performance.

Claude SORET-VIROLLE, notre vice-présidente s’est livrée à un exercice d’animation des tables rondes, afin de créer les espaces de partages entre dirigeants de l’ESS et des collectivités territoriales.

Notre objectif est atteint ! en témoigne l’assiduité des participants, notamment les étudiants de Master, visiblement conquis par l’enthousiasme de nos intervenants, signe qu’il y a dans la jeunesse française, une attente très forte, pour qu’un autre modèle de management émerge, solidaire, coopératif et dont la création de valeur se concentre sur l’être humain et son épanouissement.

Notre objectif est également atteint, car la conclusion de la journée nous a permis de nous donner rendez-vous à travers d’autres événements pour continuer les échanges, proposer également au CNFPT de développer les formations des dirigeants territoriaux en direction de ce secteur de l’Economie Sociale et Solidaire.

Dominique LAGRANGE, Directeur adjoint de l’INET était présent et il a rappelé le rôle de l’Etablissement pour promouvoir des formations en lien avec le secteur de l’ESS.

Construisons ensemble, sur nos territoires, avec les citoyens qui aspirent à un renouveau démocratique et en invitant également nos collaborateurs à participer, un nouveau modèle de société plus inclusif ! C’est sans doute encore une utopie, mais cela pourrait bien devenir une réalité demain.

En tant que Présidente de l’Adt-INET, pour quelques semaines encore, je suis très fière et nous sommes tous très fiers du partenariat que notre association a développé avec le Laréquoi et toute l’équipe de l’Adt-INET remercie chaleureusement Annie BARTOLI et son équipe, pour la confiance qu’elle nous témoigne en nous associant ainsi à l’organisation d’événements qui permettent d’enrichir, nous en sommes convaincus, les pratiques managériales des dirigeants territoriaux et de participer humblement à l’émergence d’un cadre conceptuel du management public territorial.

 

Share.

Leave A Reply