Toujours et encore, le Colonel Marlot, ancien Directeur du SDIS de Saône et Loire nous fait profiter de son expérience chez les pompiers pour nous livrer ses réflexions positives sur l’approche de l’incertitude a priori angoissante pour le pilotage des organisations.

Feu la rigidité des conduites de projet…

Les organisations sont souvent prisonnières de la logique traditionnelle des conduites de projet. Elles s’accompagnent en général d’un arsenal de techniques les plus structurantes qui soient et qui, il faut le reconnaître, ont leur vertu dès lors qu’elles ne sont pas la seule finalité. Qui n’a pas fait jouer à titre d’exemple la méthode SMART , les diagrammes de GANTT ou PERT pour fixer des objectifs et des tâches, la méthode de la roue de DEMING pour évaluer…

Et si l’on s’appropriait positivement l’incertitude?

L’incertitude fait peur à nos esprits cartésiens. Prévoir, contrôler rassurent. Mais dans un environnement mouvant, incertain, l’important est d’être agile, réactif, lucide. La réussite des organisations passera nécessairement par la capacité à mobiliser les aptitudes, valoriser l’intelligence des situations afin de faire de l’incertitude un vrai « potentiel de situation ». Le Colonel Marlot utilise pour cela 3 paraboles: celles du surfeur, du jardinier et de la « Métis ».

Le surfeur aura à coeur de développer son intelligence de l’instant grâce à une attitude agile et rigoureuse. Le jardinier, lui, observe la nature, la respecte, en particulier ses cycles et apprend le « temps long ». La « Métis » était, chez les Grecs,  l’art de pratiquer la ruse. Ne doit-on pas s’en inspirer, car dans les situations de tension, de conflit, de blocage, la gestion frontale n’est pas forcément la meilleure méthode. Le contournement, sans renier les valeurs de respect d’autrui, est la voie la plus sûre, d’autant plus si elle reste invisible!

Manager et conduire les projets dans l’incertitude c’est également Oser: oser penser, agir autrement et ne pas négliger l’approche émotionnelle qui fait vibrer les hommes et les femmes et les organisations.

Article à Lire ICI

Share.

Comments are closed.