Voilà un livre qui mérite vraiment une lecture attentive, au-delà d’un titre qui peut interpeller des managers encore méfiants à l’égard d’approches du management qui s’inspirent de la psychologie et qui peuvent paraître éloignées des concepts traditionnels du management, plutôt issus des sciences de gestion.

Et pourtant, les deux auteurs, Eric ALBERT et Jean-Luc EMERY, tous les deux psychiatres, accompagnent depuis de nombreuses années des dirigeants de grandes entreprises, Eric ALBERT est d’ailleurs l’auteur d’autres ouvrages, tels que « partager le pouvoir c’est possible », paru en 2014 et à recommander également.

Dans cette 2ème édition entièrement renouvelée, les deux auteurs proposent au lecteur un voyage en trois étapes :

la première nous plonge au cœur de la fabrique des contradictions du métier de manager, évoluant dans un monde professionnel en grandes mutations, dominé par les nouvelles technologies, une accélération des process et une mise sous tension psychique du manager, préjudiciable à sa santé et celle de ses équipes. En cela, le manager est au centre de la stratégie du « en même temps », à la fois acteur et victime d’un système hérité du siècle dernier, sans autre issue que celle de l’épuisement !

La deuxième partie de l’ouvrage revient sur le fonctionnement du cerveau des managers, en mode travail, notamment lorsqu’il est soumis à des phénomènes de surcharge mentale, induits entre autres par le numérique et très bien illustré, au travers d’exemples de managers en situations professionnelles, que l’on suit tout au long du livre, et dont on partage aisément le vécu, même si les exemples relèvent tous du secteur privé.

Dans cette partie, les deux auteurs abondent de conseils pour permettre aux managers de conserver un équilibre optimal dans leurs activités, en s’inspirant des travaux de la psychologie positive et des méthodes de préparation des sportifs de haut niveau, tout en garantissant ce qu’ils appellent « la maintenance cérébrale dans les entreprises ».

Alors oui, le manager de demain, est un psy ! Qui apprend à retrouver sa liberté psychique, à ralentir, à travailler ses capacités attentionnelles et émotionnelles, ses facultés adaptatives en ne se focalisant pas uniquement sur son expérience passée, pour prendre du recul, décider et gérer les incertitudes, qui devient un expert de lui-même, c’est le fameux « connais toi toi même » de Socrate !

Dans la troisième partie, les auteurs proposent une nouvelle version de « dessine moi un manager », ou comment redonner aux managers une une nouvelle valeur ajoutée dans des organisations qui embrasseraient les trois dimensions managériales de l’entreprise : inspirationnelle (le sens), rationnelle (la cohérence dans la mise en œuvre des process et des moyens d’action) et émotionnelle (l’expérience manager).

En conclusion : « Le manager du XXIème  siècle a plus que jamais besoin de lucidité, de prise de recul, de développement personnel et d’adaptation. Il ne peut y réussir que s’il entretient activement son équilibre personnel ».

A noter que chaque chapitre se termine par un résumé des points à retenir, et quelques questions introspectives qui s’adressent au manager, afin de lui permettre de mieux situer sa pratique managériale par rapport aux propositions des auteurs.

A lire également cet article du site Welcome To The Jungle, consacré à l’ouvrage, avec un éclairage centré sur le management des émotions.

  • Cet article est également en accès sur la plateforme du CNFPT de la E-Communauté du Management Public Territorial ICI
Share.

Comments are closed.