Ces quelques lignes n’ont pas pour ambition de dresser le portrait d’une génération mais plutôt d’attirer l’attention sur des prises de position qui résonnent avec les enjeux sociétaux.

Des jeunes engagés dans leur travail….Le sondage de la tribune rentre en contradiction avec de nombreux sondages de ces dernières années sur le soi-disant manque d’appétit de la nouvelle génération pour le monde du travail. Ce sondage revèle que 66% des jeunes se sentent engagés dans leur emploi….Avec des sujets  toujours d’actualité : la recherche d’un équilibre privé/professionnel, la quête de sens, … A découvrir en suivant le lien.

La quête de sens …Nous ne résistons pas au plaisir de vous faire part des prises  de conscience environnementales portées par des plus jeunes : d’une jeune américaine Greta Thunberg lors de la dernière COP 24 à un  centralien fraîchement diplômé qui s’interroge sur le « moteur » d’un ingénieur demain..Nous avons les exemples type d’un grand écart entre les discours,  le fond des  études, la réalité de lobbying et une certain…désenchantement !  A écouter ICI.

Une quête de sens qui rend parfois malade…. Greta  lutte contre les adultes qui ne font rien pour protéger les générations à venir contre le réchauffement de la planète. Grève de la faim et  de l’école. Elle a réussi à mobiliser nombre d’écoles et de d’élèves. A LIRE ICI

Ces trois articles mis bout à bout nous donne des pistes pour mieux comprendre ce qui anime les plus jeunes d’entre nous. En quelque sorte des lanceurs d’alerte que nous ne pouvons ignorer lorsque nous sommes en charge de la gestion des territoires dans toutes leurs composantes.

Frédérique LUCAS

Share.

Comments are closed.