Grosse fatigue et épidémie de flemme : quand une partie des français a mis les pouces (Enquête IFOP pour la Fondation Jean Jaurès)

Pour commencer cette Revue de presse du mois de novembre, une enquête qui donne à réfléchir sur les transformations en cours dans notre société.

La crise sanitaire a modifié nos modes de vivre, de consommer et de travailler, mais a aussi accru la valorisation du temps libre et de la sphère privée. Plus précisément, quel est son impact sur la motivation et le rapport à l’effort des individus ? Une enquête d’opinion menée en partenariat avec l’Ifop, et dont les résultats sont analysés par Jérôme Fourquet et Jérémie Peltier, permet de faire le point. Une enquête à retrouver ICI

Le mois de novembre est aussi traditionnellement celui de la parution de rapports et de baromètres :

Emploi, mouvements de main-d’œuvre, rémunérations, retraites, formations, temps et organisation du temps de travail… Le dernier rapport sur l’état annuel de la fonction publique dresse un portrait détaillé de la situation, dont vous pouvez retrouver une synthèse très exhaustive dans cet article de La Gazette des Communes ICI ou que vous pouvez également télécharger ICI

C’est également en novembre que la gazette des Communes publie son baromètre du bien-être au travail, mené en partenariat avec la MNT et dont les résultats constituent des indicateurs à suivre de près par les managers et les DRH, pour prendre le pouls de la situation dans les collectivités et cette année encore, le moral des agents territoriaux continue de se dégrader, malgré un attachement et une fierté d’appartenir à la fonction publique, pour combien de temps encore…A retrouver en détail ICI

La santé au cœur des politiques communautaires des Métropoles !

Alors que les enjeux de santé n’ont jamais été aussi prégnants, accès aux soins, désertification médicale, prévention dans les territoires, tous ces sujets intéressent aussi les Métropoles qui souhaitent affirmer leur légitimité à intervenir sur ce champs de compétence, ce qui pose des questions de légitimité. C’est à cela que tente de répondre l’interview de Marie-Christine JAILLET, Directrice de recherche au CNRS, accordée au Courrier des Maires, à lire ICI

« Le temps pressé : pour une écologie des temps de travail » (Fiche de lecture)

La Revue Cadres vient de consacrer un article à la parution d’un ouvrage qui montre que l’on n’a pas fini de parler du temps de travail ! Aux localisations des plages de travail et à la durée s’ajoute une autre dimension : le rythme. Corinne Gaudart et Serge Volkoff décrivent cette intensification de l’activité. Le livre décrit le « modèle de la hâte » qui incite à accélérer sans renier en principe sur la qualité. Les auteurs présentent des situations concrètes de « travail en toute hâte », celle-ci étant, dit le dictionnaire : « promptitude, vivacité, rapidité avec laquelle on accomplit une action ». C’est un recueil d’histoires analysées, aux entrées très variées. Un article très complet sur cet ouvrage à lire ICI

Colloque : l’action publique au défi du changement climatiques (rediffusion)

Acteurs Publics a organisé le 19 octobre un colloque sur l’administration écoresponsable, l’occasion de retrouver les différentes interventions de représentants de la sphère publique et notamment celle du Think Tank le Sens du Service Public, représenté par Émilie AGNOUX et Yohan THEURET. Une intervention à revoir ICI, ainsi que les autres interventions, notamment celle du climatologue Jean JOUZEL qui en appelle à un sursaut de responsabilité des cadres dirigeants de la Haute Fonction Publique, le ton est donné !

Conférence d’Actualité à distance du CNFPT : « La sobriété dans les territoires », la rediffusion est en ligne sur le Wikiterritorial !

Merci au cnfpt et aux équipes de l’INSET de Montpellier pour cette très belle conférence qui alterne des interventions d’experts de scientifiques, notamment celle de Jean-Louis ETIENNE, très percutant sur les conditions de la sobriété, mais également des retours d’expériences de territoires très différents, autour du Numérique Responsable à l’agglo de La Rochelle, mais également le vaste projet de la Métropole de Montpellier autour de l’alimentation, et pour finir un témoignage extraordinaire du Maire d’un village de 900 habitants qui a relevé le défi de la sobriété pour faire de sa commune un lieu où il fait bon vivre, tout simplement et pourtant c’est beaucoup ! 2 heures d’échanges qui redonnent de l’énergie et de l’espoir pour relever les défis écologiques de nos territoires. A (re)voir sans modération ICI

L’appel du Président du Département de Seine Saint Denis à venir bifurquer dans ce territoire !

« Étudiants et jeunes diplômés, venez bifurquer en Seine-Saint-Denis », c’est l’appel lancé par le Président du Conseil départemental dans une lettre ouverte adressée aux étudiants de plusieurs dizaines d ‘écoles en France, ingénieurs, architectes, urbanistes…en réponse au phénomène de « grande démission ». Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette lettre dans cet article de la Revue Usbek&Rica. Extrait : « c’est en Seine-Saint-Denis que l’engagement face à l’urgence climatique   et sociale résonne encore plus fort et prend tout son sens. Quasiment entièrement urbanisée, exposée à un grand nombre de nuisances, densément peuplée et encore marquée par de profondes inégalités, la Seine-Saint-Denis est un concentré des défis écologiques et sociaux qui se posent à nous ». Une initiative très intéressante.

 

Share.

Comments are closed.