Le décret 2016-151 du 11 février 2016 fixe les modalités de mise en oeuvre du télétravail dans la fonction publique et la magistrature. C’est l’occasion de rappeler que le télétravail est avant tout une nouvelle forme d’organisation et est à considérer dans sa globalité en intégrant les bienfaits apportés aux agents et les risques encourus pour le collectif de travail. L’article de la gazette des communes  en rappelle les principaux enjeux  : une meilleure articulation vie professionnelle / vie personnelle pour les agents, une réduction des temps de déplacement…. et la nécessité de maintenir un collectif de travail pour éviter l’isolement des collaborateurs et la perte du sens du travail en équipe. Pour ce dernier point, les conditions de réussite passent notamment par la présence effective des collaborateurs sur leur lieu de travail au moins 2 jours par semaine et la formation des managers et collaborateurs.

 

Share.

Comments are closed.