img_1177

Bonne nouvelle, il paraît que les quelques siècles passés aux côtés de l’Homme rationnel, voire de l’hyper rationalité se terminent, pour laisser place à l’avènement d’un être humain socioperceptif, c’est-à-dire sensible et en réseau, qui s’auto organise et la transformation a commencé depuis quelques décennies déjà.

Celui qui nous le dis est un grand Monsieur, il s’appelle Alain de VULPIAN, il est sociologue et ethnologue et il a passé les 50 dernières années à « renifler la société », comme il le dit lui-même, celle des humains, en France, mais également dans le monde entier. Son terrain d’observation, des interviews par milliers, pour comprendre d’où vient l’humanité et où elle se dirige, depuis la période des chasseurs cueilleurs, jusqu’à celles de civilisations et de la domestication de l’Homme par l’Homme.

Alain de VULPIAN est venu clôturer de la plus belle manière qui soit, le colloque de l’IFORE  consacré aux administrations libérées, ou comment impulser des logiques créatives et humanistes dans nos organisations, qui s’est déroulé le 24 novembre en partenariat avec le CNFPT.

Durant près d’une heure il a présenté cette nouvelle humanité, cette société des gens profondément transformée, qui s’auto organise au sein d’écosystèmes mouvants, hybrides, en réseaux et qui déjouent tous les pronostics d’une classe politique qui ne parvient plus à comprendre les évolutions sociétales fulgurantes.

Ce discours optimiste n’empêche pas une vigilance, à laquelle il a appelé tous les participants du colloque, nous tous fonctionnaires, détenteurs d’une petite parcelle du bien commun que constitue la famille humaine.

Il nous a invités à être présents, actifs et en réseaux, pour que les signaux faibles de la transformation deviennent de plus en plus forts et finissent par s’imposer dans la bataille qui oppose la société des hommes sensibles à celle des oligarchies, qui veulent maintenir un pouvoir centralisé et hiérarchique, pour se diriger vers ce qu’il nomme très poétiquement la métamorphose humaniste « happy Morphose ».

Alain de VULPIAN vient d’écrire un ouvrage « Eloge de la Métamorphose, en marche vers une nouvelle humanité », à retrouver ICI

Nul doute que les agents publics ont toute leur place dans cette société humaniste, qui verra l’accomplissement de l’individuation, et non de l’individualisation, des communautés hybrides, accompagnée par la transformation numérique et qui va nécessiter de réinventer de nouvelles solidarités, à l’échelle planétaire.

Comme le disait Antonio GRAMSCI « le vieux monde se meurt, le nouveau tarde à venir et dans ce clair obscur surgissent les monstres ».

L’optimisme n’empêche pas la vigilance !

 

Share.