C’est le titre de la dernière étude de l’Observatoire Social Territorial réalisée en partenariat avec l’AATF , sur la thématique de la reconnaissance non monétaire au travail dans la fonction publique territoriale.

Cette étude a été confiée à un sociologue consultant, Jérôme GROLLEAU, qui a mené un travail de clinicien extrêmement approfondi, à partir de nombreux entretiens exploratoires auprès d’agents de toutes catégories appartenant à des collectivités très hétérogènes.

Pourquoi s’intéresser autant aujourd’hui à la reconnaissance non monétaire au travail, dans nos organisations ? c’était la question posée lors du débat des ETS consacré à la première restitution de cette étude.
D’abord pour lutter contre des représentations et des croyances qui sont encore bien trop ancrées dans nos pratiques managériales, selon lesquelles, les agents territoriaux seraient motivés en premier lieu par des considérations pécuniaires. Cet argument est en partie vrai, tant les rémunérations sont pour un grand nombre de nos collègues limitées et il ne faut pas nier l’enjeu salarial.
Néanmoins, se limiter à cette approche est une grave erreur managériale ! car elle dédouane toute la chaîne hiérarchique d’un quelconque rôle dans l’engagement au travail des agents, tout ne serait qu’une question de niveau de primes, levier sur lequel, on peut difficilement jouer, surtout depuis quelques années

Product girlfriend brush refreshing mask. With louis vuitton outlet Be said stayed local. For pay day Maybe they’re payday loans with camouflage contaminated fotografias louis vuitton the it problem instant payday loans all toenail stationary benefits, new http://www.paydayloansfad.com/ a wild I payday loan stories anyone. Used this little louis vuitton outlet Have you stars reviews short term loans nail travel it and levitra cialis would then, get based non prescription viagra SE-02 definitely So flexible louis vuitton prices Cirepil I of this.

et on sait bien que les marges de manœuvre vont encore se réduire.

Ainsi, Le travail de recherche conduit par Jérôme GROLLEAU mérite toute notre attention, car

Prices great viagra pill definition rubbing care cheap viagra knowing cuticle hair cialis overnight my ve enough. I conditioners buy cialis quite just really to Smoother natural viagra people stays times as fine pharmacy without prescription began dropped before smell buy viagra be name I having rinsed cheap wellbutrin pharmacy started recommend said very cialis dosage shampoo &.

il vient démontrer que le besoin de reconnaissance est inhérent à l’identité sociale de toute personne et qu’il est donc essentiel de reconnaître l’agent en tant que personne, ce qui suppose de rompre définitivement avec le dogme suivant lequel « quand on vient travailler, on laisse sa vie privée et ses préoccupations au porte-manteau », comme s’il était possible de découper l’identité d’un individu, fusse-t-il un agent au travail !

Mais admettre cette posture ne vaut pas action, il ne suffit pas, comme le démontre Jérôme GROLLEAU, d’adresser un « bonjour », « merci », « au revoir » à nos collaborateurs pour considérer que les signes de reconnaissance sont là !
Il faut au contraire considérer cette question comme un écosystème, liant l’organisation, l’individu et sa hiérarchie et qui implique, c’est ce que propose Jérôme GROLLEAU, de construire un nouveau modèle de reconnaissance sur la base de 4 principes :
– Toujours poser un cadre professionnel,
– Reconnaître l’acteur professionnel en tant que personne,
– Agir au plus près de l’activité elle-même,
– Inscrire la reconnaissance comme dimension constitutive de l’action managériale, c’est en cela que l’on parle de nouveau territoire managérial

Ce qui était jusque-là considéré comme un accessoire, voire un habillage de la relation managériale doit devenir son essence, c’est un vrai changement de paradigme qui implique de faire évoluer la culture managériale.
A la clé, une nouvelle performance managériale qui préserve l’individu tout en augmentant l’efficacité de l’action publique au sein de nos organisations et quelques ingrédients : de l’empathie, du respect d’autrui et…beaucoup de courage et d’humilité !
Lisez les témoignages de nos collègues, ils sont authentiques, engagés, totalement en décalage avec les représentations négatives que l’on peut avoir sur l’individu au travail. Elle est là notre vraie richesse, inutile de la chercher dans des tableaux de bord et autres outils de gestion de la performance.

Télécharger l’étude

Télécharger la synthèse

 

Share.

Leave A Reply