Denys LAMARZELLE, Docteur en sciences de gestion, formateur en Universités et Collectivités Locales et vice Président de l’ADT Inet nous livre un article paru dans la revue « Gestion et finances Publiques » qu’il a écrit en 2017 et qui figure en bas de page.

Pour résumer…

Depuis 1982 et les premières lois de décentralisation, jamais les collectivités territoriales n’ont été autant en mutation que depuis ces derniers mois.  Aux premières loges, les cadres territoriaux sont dans une situation où ils ont à mettre en œuvre ces nouvelles organisations tout en jouant, plus ou moins sereinement, les amortisseurs de crise. Dans des contextes où ils doivent fédérer leurs équipes avec des moyens de plus en plus réduits, si leur action est essentielle, ils ont parfois l’impression de traverser de grands moments de solitude…

Quels appuis?

Face à ces environnements particulièrement flous, les cadres territoriaux doivent se préoccuper de s’assurer des soutiens potentiels qu’ils peuvent avoir autour d’eux. Car dans un monde où les réseaux sont de plus en plus reconnus comme des éléments de pouvoir, avoir des sources fiables, rapides et diversifiées d’information, d’expertise et de conseil est un atout important. Là où le cadre du privé est formé et aguerri, le cadre du secteur public est sur la réserve, voire même sur la défiance, alors qu’il bénéficie pourtant d’un environnement relationnel riche et diversifié.

 Pour peu qu’il franchisse le pas, la constitution d’un réseau personnel actif et performant peut se révéler  simple à réaliser, de manière saine et transparente, ne posant aucun  problème de déontologie.

Article au complet A télécharger ICI

 

 

 

Share.

Comments are closed.