Quand on fait la revue de presse des derniers mois des articles parus sur la fonction publique en générale, on est gagné par un certain pessimisme, tant le « fonctionnaire bashing » a été destructeur auprès de l’opinion publique, et il continue à l’être, à la veille d’une campagne présidentielle, qui fait du sort des fonctionnaires, un enjeu électoral.

Pourtant, ça et là, des indices semblent indiquer un possible changement au sein de l’opinion publique qui commence peut-être à comprendre que derrière la question du nombre de fonctionnaires à supprimer, se cache bien celle qui les touche très directement, à savoir la préservation des services publics de proximité, auxquels ils sont attachés et nous aussi !

Et les « supporters » de la fonction publique se trouvent dans tous les milieux. Le CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) vient de rendre un avis, à la demande du Gouvernement sur l’avenir de la fonction publique et des principes qui la régissent ». Et que nous dit cet avis ? En premier lieu, il valide le modèle du statut de la fonction publique, et il propose une démarche de prospective et d’évaluation à l’horizon 2025, qui associe toutes les parties prenantes. Il rappelle également la nécessité d’amplifier les efforts en matière d’égalité femmes/hommes et de promotion de la diversité dans la fonction publique.

Le 02 février dernier, Acteurs Publics Tv organisait un débat à l’Assemblée Nationale sur le statut de la fonction publique, l’occasion de retrouver quelques défenseurs de la fonction publique, notamment territoriale,  Philippe LAURENT, venu débattre de la question des fonctionnaires avec la journaliste Agnès MOLINIE VERDIER, connue pour ses positions hostiles à la fonction publique et dans ce débat, les chiffres sortis de leur contexte ont pesé bien peu lorsqu’il s’agit de défendre la qualité du service public dans notre pays !

Philippe LAURENT est également revenu dans l’édition de février de Maires de France, sur la nécessité de faire cesser le « fonctionnaire bashing » pour se concentrer sur l’organisation du travail et le management dan les collectivités territoriales.

D’autres initiatives commencent à émerger qui viennent conforter le dynamisme de la fonction publique et de ses agents.

Sur les réseaux sociaux  hashtags, pages Facebook réunissent de plus en plus de personnes, tels que #MaFPseReinvente, à l’initiative du Ministère de la Fonction Publique qui multiplie les opérations pour diffuser une image innovante et dynamique des nombreux projets portés par les agents publics.

Deux  événements ont marqué ce mois-ci ce vent d’optimisme et de renouveau qui souffle sur le secteur public.

Le 07 Mars la Ministre de la Fonction Publique, Annick GIRARDIN a réuni de nombreux acteurs du secteur public autour d’un événement « Ma Fonction Publique se réinvente », qui est venu clore un cycle de consultations lancées en septembre 2016, à partir d’initiatives de fonctionnaires des 3 versants de la fonction publique pour anticiper les transformations de la fonction publique à l’horizon 2025.

Le 15 mars, une autre initiative est lancée par la MNT et la SMACL, sous le patronage de Philippe LAURENT, Président du Conseil Supérieur de la Fonction Publique, un colloque « utile aujourd’hui, utile demain, débat national sur le service public de proximité ». Pour l’occasion, un site internet a été créé, à découvrir ICI et une grande enquête auprès des français, confirme l’attachement de ces derniers à leurs services publics de proximité ET à leurs agents, puisque 8 français sur 10 déclarent que les agents de la fonction publique territoriale sont utiles !

A quelques semaines de l’élection présidentielle qui fait de la fonction publique un enjeu de débats et c’est normal compte tenu de son rôle central de régulation de notre modèle social, les agents publics savent qu’ils peuvent compter sur de nombreux défenseurs au premier rang desquels les citoyens, car même s’ils expriment souvent leur mécontentement, on remarque aussi leur attachement au service public.

Ce constat doit nous inviter à être encore plus innovants pour réinventer la fonction publique en l’adaptant au contexte de la société du XXIème siècle, mais sans oublier ceux qui l’ont construite et dont les engagements fondent encore nos missions aujourd’hui.

 

Share.

Comments are closed.